Infos Flash

L'Arass vous souhaite de belles fêtes de fin d'année - Nouveau CA 2017 : A. RANNOU, Président / Y. DAVID et P. DERVAL, Vice-Présidents - "Projet Cagnotte" par Cap Insertion (voir article ci-dessous) - Inauguration foyer La Maison le 06 Décembre 2017 (voir article ci-dessous)

 

L'ancien footballeur pro Michaël Pagis a encadré des jeunes en difficulté pour une séance de beach-soccer. Un moyen de leur faire changer d'air.

L'initiative

« Je ne vais pas mettre un short, s'exclame une jeune fille, avant de concéder... Un maillot je veux bien. » Un peu timides au début, les enfants venus rencontrer l'ex-footballeur professionnel, Michaël Pagis, pour deux heures de beach-soccer, finissent par se libérer petit à petit au cours de la séance.

La rencontre a été imaginée par le Service éducatif en milieu ouvert (Semo), un organisme qui accompagne des enfants en difficulté, parfois au sein de leur famille. « On propose un soutien et on donne des conseils aux parents et aux enfants qui sont dans des situations compliquées », précise Patrick Bergogné, éducateur spécialisé.

« Sortir de l'environnement familial »

Pour organiser la rencontre avec l'ancien attaquant du Stade Rennais, les éducateurs du Semo ont fait appel à la société du joueur, Pagis beach academy, en partenariat avec le Cap multisports de La Mézière.« Ça leur permet de sortir de l'environnement familial, de se défouler, indique Benoit Guillet, un autre éducateur. Ici, c'est dans un cadre plus prestigieux. Un footballeur professionnel, ça les attire plus, même si on a eu du mal à motiver certains...»

Lesjeunes footballeurs portent tous un maillot jaune, prêté par l'organisateur. Une façon de montrer qu'ils forment une équipe. Balle au pied, tous ne sont pas très à l'aise. Saïd n'avait jamais entendu parler de Michaël. Il semble cependant fier d'enchaîner les jongles sous l'oeil du pro : « 1, 2, 3...20, c'est pas mal ça ! »

Habituellement, Michaël Pagis propose des stages pour les joueurs licenciés. C'est la première fois qu'il accueille un groupe de ce type. Le niveau est très hétérogène, mais l'objectif n'est pas sportif : « Par le biais du sport, ça les ouvre à des valeurs : le respect, la vie en collectivité et la motivation. »

Se donner des objectifs

De son côté, le sportif, reconverti dans le beach-soccer, leur apporte une vision de son vécu. « Je leur donne des objectifs à atteindre, car dans la vie, on se fixe souvent des défis. » Il essaye aussi de donner de la visibilité à sa nouvelle passion : le beach-soccer. « C'est un sport très amusant et dynamique, complémentaire du football. »

« Vous écoutez deux secondes, qu'on s'organise ? » Initiés aux bases du beach-soccer et échauffés, les enfants se lancent enfin dans une série de matchs. Les éducateurs et Michaël Pagis se prêtent également au jeu. Aucune compétition, seulement le plaisir de jouer. Le Semo intervenant environ deux fois par mois dans chaque famille, les enfants ne se connaissent pas vraiment. Ce type de sortie est l'occasion pour eux de se découvrir.

Après une heure d'activité sportive, la séance prend fin pour laisser place à une partie orientée sur l'explication du sport et de la carrière du footballeur. « Alors, ça t'a plu ? », demande un éducateur. « Ouais, trop ! », s'exclame un gamin, le sourire radieux.

(Ouest-France, Cyrill Roy le 19.05.2017)